Chine : Macrocensure sur le microbloging

Censure, Twitter, weibo, anonymat, révolte, chine
Censure, Twitter, weibo, anonymat, révolte, chine
©louison

Déjà adepte d’un contrôle stricte d’internet, le gouvernement chinois vient de franchir une étape supplémentaire en s’attaquant aux sites de microbloging.

Lutte contre la propagation de rumeurs et maintien de la stabilité sociale, c’est ainsi que le pouvoir chinois justifie l’obligation qui a été faite aux utilisateurs de Weibo (alter ego chinois deTwitter) de s’enregistrer sous leur véritable identité et de donner leur numéro de téléphone portable. Si de nombreux internautes doutent de l’effectivité d’une telle mesure, le symbole est assez fort pour avoir soulevé de nombreuses protestations.

Mais cette nouvelle condition ne semble pas avoir été suffisante, puisque le gouvernement a décidé de fermer « entre le 31 mars 8H et le 3 avril 8H » Weibo afin de « procéder à un nettoyage »,  privant ainsi d’accès près de 300millions d’utilisateur. Parallèlement à cette fermeture les autorités ont indiqué avoir fermé également 16 sites web et arrêté 6 personnes en plus des milles déjà arrêtées depuis février.

Ces mesures démontrent à quel point le pouvoir chinois s’inquiète du poids toujours croissant que prennent ces nouvelles technologies de l’information et des conséquences que cela pourrait avoir en terme  d’éventuelles révoltes.

Martin Ralury

En savoir plus :

http://chine.aujourdhuilemonde.com/en-chine-une-cyber-repression-sans-precedent-contre-les-%C2%AB-rumeurs-%C2%BB

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20120331-internet-toujours-plus-censure-chine?ns_campaign=google_choix_redactions&ns_mchannel=editors_picks&ns_source=google_actualite&ns_linkname=asie-pacifique.20120331-internet-toujours-plus-censure-chine&ns_fee=0

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2012/03/16/pekin-met-fin-a-l-anonymat-sur-les-reseaux-sociaux_1670644_3216.html

Crédits photo : louison