Piratages en série sur Twitter, comment lutter pour sa sécurité ?

Piratage, hacking, cybersecurité, cybercriminalité, cyberattaque, Twitter, ereputation

Piratage, hacking, cybersecurité, cybercriminalité, cyberattaque, Twitter, ereputation

Ces dix derniers jours les piratages de comptes Twitter se sont multipliés. Ces attaques viennent remettre en cause la fiabilité des paramètres de sécurité du réseau.

Piratages en chaîne  

Parmi les victimes on compte notamment le compte de Burger King, qui le lundi 18 février annonce qu’il a été racheté par son concurrent McDonald’s. Le lendemain c’est Jeep qui fait les frais du pirate et déclare qu’il a été vendu à Cadillac. Certains affirment qu’un DJ américain serait à l’origine des deux piratages. Le 22 février c’est le compte Twitter des Anonymous (@Anon_Central qui totalise 167 000 abonnés) qui a été hackéL’organisation Rustle League, un groupe d’hacktivistes, revendique l’attaque. Dernièrement, le 26 février, c’est le compte Twitter de l’Agence France Presse (@AFPphoto) qui a été piraté par un groupe pro-gouvernement syrien.

La confidentialité et l’e-réputation en question

Bob Lord, le directeur de la sécurité de Twitter a publié un billet sur le blog pour mettre en garde les utilisateurs sur les dangers du piratage et les a incité à renforcer la solidité de leurs mots de passe. Il n’en demeure pas moins que les faiblesses du système de sécurité de Twitter (qui requiert seulement un nom d’utilisateur et un mot de passe) est pointé du doigt. Les dangers auxquels s’exposent les marques présentes sur le réseau social ne sont pas négligeables notamment en terme d’e-réputation.  

Tandis que Buzzfeed.com parle de 2013 comme de « l’année du piratage » (« the year of the hack »), ces actualités rappellent une fois de plus que la cybersécurité est un enjeu international de premier plan.

Pour aller plus loin :

– L’infographie du bruit généré par le piratage de Burger King sur Twitter

– L’analyse de Brian Morissey sur les défis que posent la présence des marques et la gestion de crise sur Twitter

Robin Carond