Hulot à l’épreuve du feu

Cinq chantiers particulièrement complexes vont devoir être gérés par le nouveau ministre de l’environnement, Nicolas Hulot. L’occasion de voir s’il peut réellement peser sur les débats.

Ces cinq dossiers extrêmement chauds, sur lesquels les positions du président et du premier ministre sont a priori opposées à celle de Nicolas Hulot, vont nous éclairer sur la mesure de l’action environnementale du quinquennat Macron.

La construction, ou non de l’aéroport de Notre-Dame des Landes est sans doute le chantier le plus médiatisé, mais peut être le moins important sur le fond. Nicolas Hulot parviendra peut-être à faire annuler ce projet…

Sur le nucléaire et sa part dans le mixe national, Hulot et Macron ne pas non plus sur la même ligne, mais le ministre pourrait obtenir quelques concessions.

Pour les OGM et le gaz de schiste, le mystère persiste sur les intentions du gouvernement.

La positon vis à vis du traité signé avec le Canada, le Ceta, pourrait aussi faire l’objet de divisions entre le ministre de l’environnement et sa hiérarchie…

Enfin, le grand projet autour du secteur agroalimentaire et de l’alimentation des Français porté par Nicolas Hulot, les états généraux de l’alimentation, pourraient bien accoucher d’une coquille vide.

A suivre…