La Codim ne convainc pas les Marquises

L’archipel des Marquises est un espace à part, que ce soit pour la magie de ses paysages, que pour son statut administratif.

En effet, ces îles immortalisées par Jacques Brel et Paul Guaugin, font partie de la France, bien que situées à l’autre bout de la planète, à trois heures d’avion de Tahiti.

Pour administrer cet espace isolé aux contraintes si particulières, l’état avait crée la Codim (Communauté de communes des îles Marquises).

Pourtant, un rapport publié cette année par la chambre territoriale des comptes (CTC), considère que la Codim est inutile…

Selon les auteurs de ce rapport, “depuis 2010, les actions de la Codim se résument à des études et au versement de subventions pour soutenir l’action culturelle et sportive”.

Cet exemple confirme les problématiques de gouvernance dans les territoires les plus reculés de la république.

Comme tous les DOM TOM, les Marquises aspirent à être considérées de la mêle manière que n’importe quel endroit de France. Mais ses habitants ont également besoin que soient prises en compte les spécificités d’un tel espace.