Gates et Branson pour la viande synthétique

L’alimentation du future pourrait bien se faire avec de la viande artificielle, qui permettrait de répondre aux besoins alimentaires des populations tout en limitant l’impact environnemental de notre consommation de viande. Une start-up américaine qui travaille sur ce projet a fait beaucoup parler d’elle ces dernières semaines.

Je suis «persuadé que dans 30 ans, nous n’aurons plus besoin de tuer des animaux, et que la viande, qui sera uniquement propre ou à base de plantes, aura le même goût et sera plus saine pour tout le monde».

Voilà comment le fondateur de Virgin, Richard Bronson, présente le projet un peu fou de la start-up Memphis Meats, dont l’activité est la production de viande artificielle à partir de cellules animales. Si Richard Branson parle de ce projet, et si ce dernier vient de prendre une telle ampleur médiatique c’est parce que l’homme d’affaires a décidé d’investir massivement dans ce projet, en compagnie d’un autre géant milliardaire, Bill Gates.Une entreprise également soutenue financièrement par l’ancien PDG de General Motor, Jack Welch.

La raison d’être de ce projet est expliqué par le cofondateur de Memphis Meats Uma Valeti,, qui a explqiué dans un communiqué que «les gens adorent manger de la viande, et la viande est au cœur de nombreuses cultures et traditions. Mais aujourd’hui, la manière de produire la viande conventionnelle est source d’enjeux majeurs pour l’environnement, la protection animale et la santé humaine».

A suivre…