Solidarité pour Saint-Martin

Alors que l’île de Saint-Martin a été dévastée par le passage de l’ouragan Irma, de nombreux métropolitains, comme ces mamans aveyronnaises, lancent des mouvements de solidarité.

Un bel exemple d’initiative solidaire nous vient tout droit d’Occitanie, d’Aveyron, pour être plus précis, ou trois habitantes de la petite commune rurale de Capdenac-Gare, ont lancé une chaîne de solidarité, en récoltant auprès des habitants du village, de nombreux biens de première nécessité.

Après le passage catastrophique d’Irma à saint-Martin, les habitants sont désemparés. Ils se sentent abandonnés et seuls et estiment que le gouvernement français n’est pas assez présent pour leur venir en aide, comme l’explique Lola, l’un des trois femmes à avoir lancé initiative solidaire de Capdenac-Gare :

«Ils se sentent seuls, laissés pour compte, ils sont déçus du gouvernement et ont l’impression qu’on les a laissés tout seul. […] Des mamans m’ont contacté via messenger en me suppliant de faire quelque chose, me disant qu’elles n’avaient aucune information».

Voilà donc comment est née cette idée, chez la mère au foyer de 30 ans qui n’a pas eu de mal à motiver ses deux amis, puis à entraîner l’ensemble du village dans cette aventure solidaire.

Grace à elles, ce sont plusieurs centaines de cartons qui ont pu être distribués aux victimes de la catastrophe naturelle.

Si l’on ne peut agir sur les caprices de la nature ont peut au moins rester soudés…