Amazon attaqué par le gouvernement

Bruno Le Maire, le ministre de l’économie, a jeté un pavé dans la marre en attaquant en justice le géant américain de la vente en ligne Amazon, pour ses pratiques qualifiées « d’abusives », à l’égard de ses fournisseurs français.

Le gouvernement semble avoir compris que les multinationales américaines du numérique ne sont pas plus éthiques que les autres. On apprend ainsi que le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a assigné Amazon devant le tribunal de commerce de Paris et qu’il réclame au vendeur en ligne une amende de 10 millions d’euros.

Selon le ministère de l’économie, qui a mené une longue investigation de deux ans sur les vendeurs en ligne et leurs rapports à leurs fournisseurs, Amazon profite de sa situation de leadership écrasant pour imposer à ses partenaires des conditions abusives.

Certaines entreprises françaises ont même été poussées «à la faillite» par ces relations abusives, selon Bercy.

Loïc Tanguy, le directeur de cabinet de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), l’organisme qui a mené l’enquête, a confirmé clairement cette décision.

« Nous avons demandé une amende de dix millions d’euros », a-t-il déclaré.

Ce dossier judiciaire pourrait-il donner des idées à la France pour se défendre face aux autres géants, dont certains abusent de l’optimisation fiscale, ou même à d’autres pays ? L’avenir nous le dira.