Le ras-le-bol du personnel hospitalier

Les travailleurs de la santé ont fait part de leur colère, en publiant une tribune dans Libération, pour dénoncer le projet de coupe budgétaire dans le secteur hospitalier.

Cette tribune très remarquée a été rédigée et publiée sous l’impulsion de trois membres éminents du secteur de la santé française. Le médecin Anne Gervais, et les deux professeurs, André Grimaldi et Jean-Paul Vernant.

Depuis plusieurs dizaines d’années, les gouvernements successifs essayent de plus en plus de réduire les budgets des hôpitaux. Parallèlement, dans une dévotion et un courage souvent exemplaire, le personnel hospitalier tente d’accomplir sa mission au mieux, dans ce qui devient progressivement un enfer, comme en témoignent les différents suicides qui ont touché l’hôpital public français ces dernières années.

Le budget du nouveau gouvernement continue dans cette voie, avec des économies demandées aux responsables des budgets de l’ordre de 1,6 milliard d’euros pour l’année 2018, comme le rappellent les signataires de la tribune. Cela représente une hausse du budget total des hôpitaux de 2%, alors même que leurs charges vont augmenter de 4%…

« Les hôpitaux sont donc condamnés à augmenter sans cesse leur activité tout en réduisant le nombre de leurs personnels« , dénonce la tribune, dans laquelle les auteurs ajoutent que « ce« toujours plus avec toujours moins » entraîne une dégradation des conditions de travail, provoquant épuisement et démotivation des soignants et en conséquence, une baisse de la qualité des soins ».

On ne pourra pas assurer un soin de qualité aux citoyens sans mettre le budget nécessaire…