Trump : son rapport au monde

Connu pour son caractère bien trempé (sans vilain jeu de mot…), Donald Trump a réussi à se mettre à dos presque tous les autres pays. Dernier évènement en date, l’altercation entre le président américain et Téhéran, sur le réseau social Twitter. Une fois de plus, Trump assoit sa suprématie et sort l’artillerie lourde. 

Donald Trump, mais aussi son secrétaire d’Etat, Mike Pompeo, ont haussé le ton à l’encontre de Téhéran dans la nuit de dimanche à lundi et fait monter la pression de plusieurs crans . Sur le réseau social Twitter, le président américain s’en est ainsi pris nommément au président iranien Hassan Rohani, tandis que le responsable de la diplomatie américaine a critiqué vivement le régime de Téhéran.

« Au président iranien Rohani : ne menacez plus les Etats-Unis sous peine d’en subir des conséquences telles que peu de personnes en ont subi dans l’histoire. Nous ne sommes plus un pays qui supporte vos paroles aberrantes de violence et de mort. Soyez prudents !« , a déclaré Donald Trump sur son compte officiel.

Cette réponse fait suite aux propos du président iranien : « L’Amérique devrait savoir que la paix avec l’Iran est la mère de toutes les paix et que la guerre avec l’Iran est la mère de toutes les guerres », avait-il expliqué.

Ces joutes verbales rappellent les échanges que Donald Trump a eus avec le leader nord-coréen Kim Jong Un, avant que les tensions ne s’apaisent pour faire place à un sommet historique entre les deux hommes le 12 juin.
Depuis le rapprochement inattendu avec la Corée du Nord, le président américain a fait de l’Iran son principal cheval de bataille.