Aliou Diallo : la révélation de la présidentielle prend date pour l’avenir

Aliou Diallo, le candidat-entrepreneur qui se présentait pour la première fois à l’élection présidentielle malienne, est arrivé en troisième position du scrutin de dimanche avec près de 8% des voix. Un résultat qui inscrit durablement dans le paysage politique malien cet homme d’affaires, venu à la politique pour réformer en profondeur son pays.

Aliou Diallo a réussi son pari. Inconnu du grand-public il y a encore six mois, son message de renouvellement et de volontarisme économique et social, a porté. Au point de voir le natif de Kayes aux portes du second tour, derrière les machines de guerre politiques IBK et Soumaïla Cissé. Pas mal pour un coup d’essai !

Le succès d’Aliou Diallo dans cette campagne présidentielle trace la voie à une refonte en profondeur de la vie politique malienne. Et, à terme, d’une perspective d’alternance véritable au-delà des lignes de démarcation factices créées par les partis politiques traditionnels qui trustent le pouvoir depuis le retour de la démocratie en 1991.

Les étapes à venir seront les plus exigeantes pour Aliou Diallo et le mouvement démocratique qui l’a accompagné jusqu’à la troisième place du scrutin. Aux représentants des organisations de la société civile, qui ont rejoint les rangs de sa campagne, de se battre sur le long-terme pour que le mouvement initié au cours de la campagne se transforme en véritable force politique de changement.

S’il réussit à capitaliser sur ce résultat, Aliou Diallo peut devenir un poids lourd incontournable de la vie politique malienne. Les deux candidats qui l’ont précédé dimanche ont plus de dix ans de plus que lui. La présidentielle 2018 constitue sans nul doute pour les deux hommes la dernière aventure électorale.

Au-delà du Mali, la dynamique de campagne insufflée par Aliou Diallo symbolise une nouvelle façon de faire de la politique, en laissant de côté les polémiques stériles et les coups bas, et en remettant surtout les électeurs au centre du jeu politique. Un moyen de prouver aux plus sceptiques que la politique peut changer et améliorer la vie des populations, notamment des plus pauvres.