Harcèlement : les femmes toujours victimes

Depuis toujours, les femmes sont les victimes d’hommes parfois trop pressants et irrespectueux. Dernièrement, une jeune femme, après avoir riposté à une sollicitation des plus déplacées, s’est vue violemment frappée. La vidéo a inondé les réseaux sociaux et la question du harcèlement de rue est d’autant plus sur le devant de la scène. 

 

« Hier soir, alors que je rentrais chez moi, vers le Boulevard de la Villette dans le 19ème arrondissement à Paris, j’ai croisé un homme. Il s’est permis de m’adresser des bruits/commentaires/sifflements/coup de langue sales, de manière humiliante et provocante à mon passage.
Pas de chance, c’était pas le premier de la journée et j’étais fatiguée. J’ai donc lâché un « ta gueule » en traçant ma route. Car je ne tolère pas ce genre de comportement. Je ne peux pas me taire et nous ne devons plus nous taire.
Ça n’a pas plu à cet homme. Après m’avoir jeté un cendrier dessus, il est revenu sur ses pas et m’a suivi dans la rue. Il m’a frappé au visage, en pleine rue, en pleine journée, devant des dizaines de témoins.J’ai porté plainte. Ce n’est pas le seul. Le harcèlement c’est au quotidien. Ces hommes qui se croient tout permis dans la rue, qui se permettent de nous humilier et qui ne supportent pas qu’on s’en offusque, c’est inadmissible. Il est temps que ce genre de comportement CESSE 
».

Voici le récit glaçant de Marie Laguerre, une jeune femme agressée verbalement puis physiquement par son agresseur. Il est ahurissant de lire des choses pareilles et de se rendre compte qu’il s’agit du quotidien de trop nombreuses femmes. Posté sur son Facebook personnel, les commentaires laissés sous la vidéo sont d’une profonde bienveillance et soutiennent la jeune femme.