Téléphonie mobile : quel changement ?

C’est LE problème de la téléphonie, que ce soit en France ou ailleurs. Il n’existe pas encore de chargeur universel, qui permettrait de réduire le gaspillage et les déchets électroniques. 

La pression de la Commission Européenne

Depuis plusieurs années, la Commission Européenne se bat contre les constructeurs de Smartphone pour qu’ils mettent au point un chargeur universel, compatible avec tous les mobiles. Il existe plus d’une centaine de marque de téléphone et autant de chargeurs. Alors, cela créer énormément de plastique et de déchet électronique, puisque chacun doit acheter ce qui fonctionne avec son mobile… C’est notamment et principalement pour les smartphones de la marque Apple, très indépendant en ce qui concerne ses accessoires. Les chargeurs sont différents et les écouteurs également. Et cela même sur ses propres téléphones !

51 000 tonnes de déchets électroniques

En 2009, la Commission Européenne avait déjà tenté de les convaincre d’harmoniser cet accessoire en déplorant les 51 000 tonnes de déchets électroniques annuels que constituent les vieux chargeurs devenus inutiles. Les plus grands fabricants s’étaient alors engagés à choisir un type de chargeur unique pour tous leurs modèles commercialisés à partir de 2011. Le protocole d’accord avait été signé par 14 constructeurs représentant 90  % du marché, dont Apple, Samsung, Huawei et Nokia.

Face au manque de volonté manifeste des constructeurs, Bruxelles envisage donc de prendre des mesures plus coercitives. « Au vu des progrès insatisfaisants de cette approche volontaire, la Commission européenne lancera prochainement une étude d’impact pour évaluer les avantages et les inconvénients des différentes possibilités », annonce la danoise Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence et bête noire des Gafa (Google, Apple, Facebook et Amazon).