Sur France 2 un duel des droites glacial

La côte de popularité du président Macron continue de s’écrouler. Selon les instituts de sondage il ballote entre 29% et 32% d’opinions favorables. Les opinions négatives frôlent les 70% selon un sondage BVA pour RTL. Le premier ministre Edouard Philippe résiste à peine mieux. Selon l’enquête aucune opposition ne serait en mesure de convaincre aujourd’hui. De quoi tendre les relations entre le premier ministre et le président des Républicains Laurent Wauquiez.

Au début Edouard Philippe a tenté de justifier la politique menée affirmant que « lorsqu’on mène des réformes qui transforment profondément le pays, et qui sont parfois difficiles à réaliser, on peut toujours être confronté à une première phase d’incrédulité, voire de désapprobation. (…) Il faut essayer d’y répondre, mais il faut aussi avancer ». Inspiré de son expérience municipale, il a affirmé soutenir des décisions impopulaires car une fois mises en œuvre on pouvait s’attendre à « de bons résultats, y compris électoralement ».

Plus tard dans l’émission vint la rencontre des deux frères ennemis. Deux quadragénaires sortis de science-po, longtemps camarades à l’UMP puis à LR maintenant tentant de gagner le leadership de la droite française. Les attaques étaient mesurées mais l’ambiance glaciale. Quand sur les questions d’immigration Wauquiez s’offusque de la politique actuelle, le premier ministre lui répond froidement « « vous avez un problème avec la vérité, M. Wauquiez ». Ce dernier, sur un ton tout aussi froid, lui a répondu « vous avez un problème avec la réalité ».

Pas sur que l’objectif de Matignon qui était de « poser le jeu, d’arrêter cette musique politicienne, de parler des sujets des Français » ait été atteint.