Jean-Luc Mélenchon s’écroule dans les sondages

En bisbille avec la police, la justice et les journalistes depuis dix jours, le leader de la France Insoumise, le député des Bouches-du-Rhône, Jean-Luc Mélenchon, ne cesse de baisser dans les enquêtes d’opinion.

Jean-Luc Mélenchon subit la plus forte baisse du baromètre BVA d’octobre, et perd 7 points, passant de 25% à 18% d’avis positif. Sa cote de popularité baisse très fortement, même parmi les sympathisants de gauche (de 56% à 41%) ou chez ceux de La France insoumise, son propre mouvement (de 82% à 71%). Ce dernier perd 7 points et ne séduit plus qu’à peine 24% des Français. François Ruffin, l’insoumis des insoumis monte de plus en plus à gauche et atteint 23% de bonnes opinions chez l’ensemble des sondés. Les sortis de monsieur Mélenchon ne séduise pas, même dans son propre camp.

L’avocat Éric Dupond-Moretti s’est exprimé sur Europe 1 à propos de « l’affaire Mélenchon ». Il a notamment déclaré : « Quand on le voit vitupérer, quand on le voit violenter, il ne faut pas s’étonner que des gamins dérapent. Sauf que le gamin qui dérape, il se retrouve devant la 23ème chambre correctionnelle, et il prend deux mois fermes pour outrage ».

« Le fond du dossier, je ne le connais pas, et Mélenchon est présumé innocent. Mais quand on a perquisitionné Sarkozy, quand on l’a placé en garde à vue, mis dans la camionnette, ou quand on a donné les PV dans l’affaire Fillon, on n’a pas entendu Mélenchon. Ça, je le note », a rebondi monsieur Dupond-Moretti avant d’ajouter que « Pour le reste, je dis que son comportement est quand même très inquiétant ».