Passage express à Matignon

Le premier ministre Edouard Philippe a refusé que l’entretien soit retransmis en direct. En réaction le jeune gilet jaune a décidé de partir.

Jason Herbert,26 ans, originaire de Charente, est arrivé à Matignon vers 14h30. Il est chargé de communication dans une médiathèque d’Angoulême et devait rencontrer le premier ministre ce vendredi à la veille d’une nouvelle journée de mobilisation des gilets jaunes. Le mouvement est de plus en plus populaire.

Surprise, au bout d’une petite trentaine de minutes il a repassé le perron déclarant aux journalistes présents : « Je souhaitais que les 65 millions de Français puissent entendre nos discussions. Par courtoisie, j’ai simplement laissé le Premier ministre se présenter, puis je l’ai informé ne pas souhaiter poursuivre la discussion, car il n’était pas possible de filmer l’entretien ».

Cette rencontre devait s’inscrire « dans le cadre des consultations que le Premier ministre préside pour définir l’organisation de la concertation citoyenne qui aura lieu sur l’ensemble du territoire », explique un communiqué des gilets jaunes.

Pour le moment les gilets jaunes n’ont rien à attendre du gouvernement. « Le président l’a dit, on a fixé un cap, et puis on va tenir ce cap », a affirmé le premier ministre. Depuis l’Argentine où il se trouve pour le G20, le président Macron a refusé « tout recul ».

La journée de demain devrait être mouvementée. Des rassemblements et des actions sont prévus en régions. A Paris, différents points de départ de manifestations ont été déclarés en préfecture mais les Champs-Elysées restent, malgré l’interdiction de s’y rendre, l’objectif de nombreux gilets jaunes. Certains devraient choisir de se rendre à République à la manifestation annuelle de la CGT contre le chômage et la précarité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.