Suicide de Jeffrey Epstein : les internautes n’y croient pas

Une infographie exposant le profil de Jeffrey Epstein

 

Jeffrey Epstein, qui devait être jugé pour agressions sexuelles sur mineures en juin 2020, a été retrouvé mort dans sa cellule, samedi 10 août. D’après l’expertise médicale réalisée par des médecins légistes américains, le financier de 66 ans s’est suicidé. Mais de nombreux internautes ne croient pas en cette conclusion. Pour eux, le détenu a été assassiné par de puissantes personnalités pouvant être mises en cause dans ce procès.

Les bons amis de Jeffrey Epstein

Le corps de Jeffrey Epstein a été retrouvé à 6H le samedi 10 août dans sa cellule à la prison fédérale de Manhattan. D’après plusieurs médias américains, il avait déjà tenté de se donner la mort une première fois fin juillet 2019. Le suicide présumé du financier et figure de la jet-set américaine a causé la stupeur aux Etats-Unis et suscité des interrogations. Le ministre américain de la Justice s’est dit « effaré » par cet « apparent suicide ». Il a déclaré qu’il y a « de graves questions auxquelles il faut répondre », quitte à faire tomber de grosses têtes. En effet, le prisonnier fréquentait d’importantes personnalités et les invitait même dans sa résidence de Palm Beach, en Floride, où il déflorait de jeunes filles. Ce sont notamment l’ancien président américain Bill Clinton, le prince Andrew et Donald Trump.

« Mort par suicide alors qu’il est surveillé 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ? »

L’actuel locataire de la Maison Blanche a tout de même trouvé moyen d’attirer les regards sur Bill Clinton. Donald Trump a notamment repartagé un post invoquant des documents qui révèlent que « des démocrates influents, y compris Bill Clinton, ont participé à des séjours sur ‘l’île de la pédophilie’ de Jeffrey Epstein ». Moins accusateur, l’humoriste conservateur Terrence K. Williams se demande sur Twitter : « Mort par suicide alors qu’il est surveillé 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ? Ouais, d’accord ! Comment cela arrive ? ».

Les internautes du monde entier se sont posé les mêmes questions. C’est ainsi qu’est née la théorie du complot et le mot-clé #EpsteinMurder (« assassinat d’Epstein »), qui est devenu viral sur les réseaux sociaux.

Ci-dessous des commentaires de quelques sceptiques

« Je voudrais que Mediapart mette le nez », souhaite Michelle Chav.

« Voyons. De toute façon, ils ne vont pas dire qu’il a été suicidé, parce que son carnet d’adresses, contenait les noms de juges, avocats, politiques, stars….y compris français. Carnet qui a été vite brûlé, à moins qu’un chantage le fasse ressortir un jour, pour des élections par exemple. Ce carnet vaut des millions », croit savoir Paule Veret Ben.

« S’il ne s’était pas suicidé, il y a de forte chance pour qu’on le suicide. Il y a trop de personnalités qui sont concernées », estime Arlette Genin

« La bonne blague. Les gardiens qui prennent leur pause en même temps la caméra qui comme par hasard tombe en panne en même temps aussi alors que tu sais que le mec traînait avec bon nombre de pédophiles qui allaient être mis à jour dans tout Hollywood . Y’a pas à dire ça nous prend vraiment pour des ânes », peste Ritzo Baraja.

« Il a tout bonnement été éliminé. Personne ne peut se suicider d’un lit superposé d’une prison. Et les os de son cou ont été brisés sous l’effet d’une strangulation. Il en savait trop sur les élites. Ils l’ont éliminé », conclut Gabriel Karam.

Pour d’autres internautes, il pourrait s’agir d’un suicide assisté.