Urssaf : les données dorénavant accessibles en open data

Urssaf : les données dorénavant accessibles en open data

22/03/2020 0 Par Tim Rimbert

 

L’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) lance la plate-forme « open.urssaf ». Objectif : permettre à différents acteurs de la société d’accéder à des données récoltées par les Urssaf. Il s’agit notamment du nombre de salarié, la nature des contrats de travail, le nombre d’heures supplémentaires, etc.

L’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) a créé, le 12 mars 2020, la plate-forme « open.urssaf ». Ce portail met à disposition du grand public, des entreprises et de la recherche, les données récoltées par les 22 unions régionales des recouvrements des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales (Urssaf) et structures associées ou équivalentes. La principale mission de ces organismes est d’assurer la collecte des cotisations salariales et patronales.

11 bibliothèques de données accessibles

« Notre volonté est de valoriser le patrimoine que sont les données sociales pour construire de nouveaux services », explique Yann-Gaël Amghar, directeur de l’Acoss. Parmi les données récoltées figurent le nombre de salarié, la nature des contrats de travail, la catégorie socioprofessionnelle, le nombre d’heures supplémentaires effectuées par les employés d’une entreprise, etc. Le portail « open.Urssaf » propose 3 grandes fonctionnalités : un catalogue de données, des analyses graphiques des données et une suite d’API et d’outils.

Le catalogue de données permet d’accéder à 11 bibliothèques de données. Au sein de chacune d’elles, il est possible d’user de filtre pour accéder à des données spécifiques. Ensuite, l’Acoss propose ces données d’une part de façon brute sous plusieurs formats (CSV, XLS et JSON), et d’autre part, illustrées avec des outils de visualisation pour que l’utilisateur comprenne la donnée recherchée par le biais d’un graphique. En outre, l’utilisateur a accès à l’onglet « API » pour connecter ses outils aux données mises à disposition.

Le réutilisateur doit citer la source de la donnée et la maintenir ouverte

Le site propose déjà 14 jeux de données à explorer : effectifs salariés et salaires du secteur privé, par régions, départements, secteurs d’activité ou zones d’emploi, données sur les particuliers employeurs issues des dispositifs Cesu, Pajemploi et DNS, ou encore déclarations préalables à l’embauche par région.

Afin de faciliter la réutilisation des données publiques, l’Acoss a choisi d’avoir recours à la licence « open database » (ODbl). Ainsi, le réutilisateur peut librement partager, copier, distribuer, modifier la donnée. En contrepartie, il doit mentionner la source de cette donnée et la maintenir ouverte.