Australie – une nouvelle batterie géante pour les énergies renouvelables

Australie – une nouvelle batterie géante pour les énergies renouvelables

21/03/2020 0 Par Guillaume Pruvost

Présente à Wandoan, non loin de Brisbane et du littoral oriental australien, cette gigantesque batterie d’une capacité de 100 MW pourra effectuer un stockage de 150 MWh d’énergie. C’est la première phase d’un projet renouvelable titanesque. Le but de cette batterie géante est de fournir en électricité, au moyen de l’énergie solaire, près de 400 000 foyers.

Le défi de la batterie la plus performante au monde

Le projet de Vena Energy et AGL va être supplanté par l’extension de la batterie Tesla dans la localité de Hornsdale, situé dans le sud de l’Australie. Auparavant, on parlait d’un projet d’une batterie dotée d’une capacité de 100 MW. Cette dernière devait être finalisée en moins d’une centaine de jours en Australie Méridionale. La plus grande batterie au monde pouvait alors assurer de fournir en électricité environ 30 000 ménages, à condition que les vieilles centrales au charbon tombent en rade.

Actuellement, au vu des besoins grandissants afin d’assurer la continuité de la fourniture d’électricité, Tesla souhaite hausser la puissance de cette batterie à 150 MW afin de pouvoir offrir 195 MWh d’énergie. Néanmoins, le groupe Vena Energy ne se laisse pas faire et pense injecter 650 millions de dollars afin de passer à la deuxième phase du projet : façonner en 2021 un projet photovoltaïque doté d’une puissance de 1 000 MWc, avec une capacité de stockage de 450 MW en plus.

Pour beaucoup, la décision de façonner la batterie géante prouve que « la révolution des énergies renouvelables du Queensland progresse continuellement et le stockage par batterie sera la prochaine vague de cette évolution.

La batterie géante peut-elle permettre une sortie du charbon ?

Il y a encore pas mal de défenseurs du charbon en Australie. Cependant, de plus en plus de personnes pensent que les batteries vont changer la donne. Face à cette avancée, certains politiques affirment que les batteries sont juste de « grosses bananes », comme indiqué sur la plateforme EnerGeek.

Néanmoins, le groupe Vena Energy voit un avenir radieux et déclare que le monde est entre dans le règne de la batterie. Le projet de la société va permettre de concevoir un climat propice à l’investissement dans de futurs plans de stockage, et va optimiser le développement des énergies renouvelables dans l’État du Queensland et dans la totalité de l’Australie. Ainsi, la transition du charbon en direction des énergies non-fossiles va être nettement plus rapide.
La batterie de Wandoan est une des phases essentielles d’une grande stratégie d’investissement dans le stockage d’énergie en Australie.

L’an dernier, le groupe AGL a concocté une batterie de 30 MW dans la péninsule de Yorke dans le sud du pays. L’entreprise se penche également, avec le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud, sur un projet de batterie de 50 MW. Outre cela, il y a aussi différents projets de pompage-turbinage en cours, dont un à Kanmantoo en Australie du sud, et un autre à Bells Mountain, dans la Nouvelle-Galles du Sud. Ces différents projets pourraient offrir une capacité de stockage en plus de 500 MW !

Un objectif de 50 % d’énergies renouvelables

L’État du Queensland est propice aux projets renouvelables, avec notamment environ six milliards de dollars injectés dans les énergies propres depuis plus de trois ans. Ainsi, il n’est pas étonnant de voir que le secteur a permis la création de plus de 5 900 emplois.

Avec les 5 500 MW de capacité de production renouvelable que l’État compte désormais en projet, l’État du Queensland est en excellente posture afin d’atteindre le but fixé : 50% d’énergies renouvelables dans son mix énergétique d’ici dix ans.

Afin de faire écho à cette déclaration, CleanCo, le troisième plus gros producteur d’électricité australien, a révélé en juillet 2019 les résultats d’une adjudication publique. Dix projets ont été retenus afin de concevoir de nouvelles installations solaires et éoliennes, ainsi que de nouvelles gigantesques batteries pour une capacité de 400 MW en plus.