FamilyMart et son robot en réalité augmentée

FamilyMart et son robot en réalité augmentée

14/09/2020 0 Par Guillaume Pruvost

Depuis plusieurs semaines, la société FamilyMart teste sa nouvelle machine de réalité augmentée révolutionnaire dans son concept C-Store (commerce de détail thématique). Un opérateur s’occupe de diriger le robot à distance grâce à un casque de réalité virtuelle, offrant ainsi la possibilité au modèle de vite assimiler les mouvements qu’il faut faire. Le système a pour finalité l’automatisation de la mise en rayon de produits légers, et sera proposé dans vingt magasins.

Aller encore plus loin dans l’automatisation des magasins

Dans le milieu du commerce, les solutions robotiques sont de plus en plus nombreuses. À l’heure actuelle, elles concernent en majorité la livraison et la logistique. L’autre tendance observée est sur le point de vente, via des outils se basant sur la vision par PC. Ce genre d’équipements sert à l’analyse des rayons et à la détection de possibles anomalies.

Le groupe FamilyMart désire aller encore plus loin dans l’automatisation du magasin. Pour cela, il effectue de multiples tests sur un robot dont la mission est l’approvisionnement des rayons, surtout pour les allées proposant des produits frais (sandwichs, boissons ou encore plats préparés). Dévoilée, il y a quelques semaines, dans la capitale japonaise Tokyo, cette expérimentation est effectuée avec la société japonaise Telexistence.

Un robot dirigé par l’homme afin d’optimiser le modèle d’intelligence artificielle

À l’heure actuelle, la machine est dirigée à distance par un être humain grâce à un casque de réalité virtuelle. Le but est d’entraîner l’IA à faire les mouvements adéquats. Le robot est notamment muni de deux bras et a été pensé comme un kangourou. Nommé T, par rapport à la légendaire Ford T, la machine est connectée à une plateforme de main-d’œuvre augmentée, appelée AWP. Son hébergement se fait quant à lui sur le portail Microsoft Azure.

Pour le groupe Telexistence, l’apprentissage via la réalité augmentée offre la possibilité de baisser les coûts par rapport à la conception d’une technologie d’apprentissage compliquée. Cela offre aussi la possibilité d’optimiser la vitesse de réapprovisionnement et la précision de la machine.

Pour la société FamilyMart, le principal avantage de cette IA est la concentration des ressources d’un magasin à l’accueil et au conseil. Un des bénéfices majeurs avec l’usage de ce robot est l’automatisation d’une tâche difficile, longue et sans valeur ajoutée. Un autre point fort demeure au niveau de la commande à distance. En effet, le test s’étant déroulé dans le quartier Tshima, a été effectué par un employé situé à huit kilomètres du commerce. Ce dernier est à mettre en perspective par rapport à la situation de la pandémie de Coronavirus, qui pourrait une nouvelle fois nécessiter des mesures poussées afin de baisser les contaminations.

Les deux grands groupes SoftBank et Airbus Ventures soutiennent cette PME japonaise

Le Japon fait face au vieillissement de ses habitants. Ainsi, ce genre de technologies pourrait offrir une réponse à la baisse de main d’œuvre dans le commerce tout en concevant plus d’emplois qualifiés et demandant moins de force physique.

L’an dernier, la société FamilyMart a élaboré un concept de supermarché automatisant la totalité du parcours client, dès la phase de l’arrivée au parking jusqu’au règlement des courses. Le groupe a affirmé que l’essai avait été positif. Ainsi, l’entreprise va se servir de ce robot en réalité augmentée dans une vingtaine de magasins présents dans la banlieue de la capitale japonaise, d’ici deux ans. Telexistence travaille aussi avec la firme concurrente Lawson afin de mettre en place un premier robot dans les semaines à venir. Cette entreprise est soutenue par le mastodonte SoftBank (il s’agit d’un des plus grands investisseurs au monde dans le milieu technologique), le célèbre opérateur télécoms du pays KDDI mais également par une multitude d’investisseurs étrangers, comme par exemple Airbus Ventures.