Amazon compte changer la donne en matière de santé

Amazon compte changer la donne en matière de santé

04/12/2019 Non Par Laurent Volney

Si l’intelligence artificielle semble au cœur de nombre de groupes, c’est avant tout pour cause de process. Des process automatisés à l’image d’un nouvel outil conçu par Amazon dans le domaine de la santé. 

Amazon, une intelligence artificielle pour la santé

Elles sont peu les intelligences artificielles à pouvoir prétendre une évolution dans le domaine de la santé. Pourtant Amazon vient de concevoir un outil qui pourrait changer la donne. Conçu pour retranscrire les paroles échangées entre professionnel et patient, cette AI permettrait d’assouplir les tâches du médecin. Des médecins qui, toujours selon Amazon, pourraient se recentrer sur le patient lui-même.
Présenté ce mardi, l’outil permettra entre autres de simplifier le côté rédactionnel que tout médecin connaît. Un travail qui, comme répété précédemment, serait avant tout destiné à faciliter les différentes tâches des professionnels de santé. Et ce avec l’intention de permettre aux médecins de se centrer sur leur patient et non sur les à-côtés qui, parfois, peuvent entacher les diagnostics par exemple. Nommé Amazon Transcribe Medical, cette nouvelle intelligence artificielle retranscrirait donc à la perfection les échanges entre patient et personnel soignant. De quoi permettre justement à ce même personnel une meilleure attention sur les différentes discussions, l’évitant par la même occasion de prendre des notes. C’est ce que rappelle d’ailleurs CNBC ce mardi.

Toujours plus d’innovation de la part d’Amazon

Présenté lors de la conférence Amazon Web Services: Invent, Amazon Transcribe Medical, s’insère à la perfection dans le virage qu’a pris Amazon vis-à-vis de l’intelligence artificielle. Si Matt Wood, rappelle que l’intelligence artificielle est à destination du patient avant tout, il compte aussi “libérer le médecin, afin qu’il ait plus d’attention, là où il devrait être dirigé”. Une intention qui n’est pas sans rappeler une autre IA du style, qu’Amazon, encore elle, avait proposé dès l’année dernière. Baptisé Amazon Comprehend Medical, elle “permet aux développeurs de traiter des textes médicaux non structurés et d’identifier des informations telles que le diagnostic du patient, les traitements, les doses, les symptômes, etc.”
Deux services donc intimement liés comme le rappelle d’ailleurs Matt Wood. Ainsi la transcription voix-texte via IA serait pour Amazon une occasion de prendre le pas sur ses divers concurrents, dont Google ou encore Microsoft – chacun utilisant la technique. Une technique qui trouve là nombre de portes de sortie à travers les différentes suites logicielles par exemple.

Des applications diverses

Conçu avant tout pour s’intégrer à divers terminaux, l’Amazon Transcribe Medical, permettra aussi de stocker certaines datas provenant des patients. Ce sera le cas notamment pour son dossier médical, ou encore ses divers antécédents. Et si Google ou encore Microsoft sont sur la brèche, il ne fait aucun doute que l’IA dans le secteur de la transcription n’en est qu’à ses balbutiements, tant les techniques semblent perfectibles. Des techniques qui à terme permettraient de remplacer certains scribes humains comme le Déclare Wood, le service d’Amazon disposant même d’une ponctuation intégrée.
Développée sur la base de clients AWS, la technologie s’est avant tout bâtie grâce à une demande conséquente pour ce type de logiciel.

Amazon à l’écoute des opportunités

C’est donc en bon numéro 1 mondial du e-commerce, que la firme américaine se tient à l’écoute de toute opportunité, prête à développer de l’intelligence artificielle sur-mesure. Un processus visant à l’asseoir sur le secteur médical, un secteur disposant d’un potentiel conséquent de plus de 3 500 milliards de dollars. En outre, la société de Jeff Bezos s’intéresserait aux diverses chaînes d’approvisionnement en pharmacie, toute prête à dégainer encore un concept d’intelligence artificielle. Un ensemble de défis technologiques qu’Amazon souhaiterait relever, notamment pour gagner des parts de marchés innovantes, sous la dénomination globale de l’IA. Un futur qui s’annonce donc ponctuer d’intelligence artificielle destinée, de plus en plus, à des secteurs qui, au premier abord, n’en avaient pas le besoin.