Yvelines : Des policiers découvrent une vidéo de meurtre dans un téléphone égaré

Yvelines : Des policiers découvrent une vidéo de meurtre dans un téléphone égaré

25/06/2019 Non Par Tim R

 

Des policiers de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) ont récemment découvert, dans un téléphone égaré, une vidéo mettant en scène un meurtre. Le parquet, qui entend remonter aux origines de cette vidéo macabre, a ordonné le placement sous scellé du téléphone pour les besoins d’une future enquête.

Une découverte inhabituelle dans un portable

Une scène de meurtre découverte sur un téléphone perdu ? Tout porte à le croire. Des policiers de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), qui cherchaient le propriétaire d’un portable égaré, sont tombés sur une vidéo macabre. Celle-ci suscite encore de nombreuses interrogations.

Une simple perte de téléphone pourrait bientôt se transformer en une affaire beaucoup plus grave. Un smartphone perdu a été retrouvé dans un premier temps par un militaire dans une rue de la ville. Le soldat l’a ensuite donné à ces policiers municipaux qui croyaient tout voir dans un portable perdu, sauf ce qu’ils y découvriront.

En effet, après avoir réceptionné l’objet, les agents ont essayé de retrouver le nom du propriétaire dans le téléphone qui n’était pas verrouillé par un code. Pendant leurs recherches, les policiers sont tombés sur une vidéo macabre d’une femme tuée de plusieurs coups de couteau. Dans l’extrait, on n’aperçoit pas le visage des deux agresseurs, mais seulement leurs bras qui assènent les coups sur le corps de la femme en sang.

Remonter le fil des transferts

Intrigué par cette vidéo, les policiers municipaux ont confié le téléphone aux policiers du commissariat de Saint-Germain-en-Laye. Ces derniers n’ont pas eu de peine à retrouver la propriétaire. Elle s’est manifestée directement en appelant le commissariat pour pouvoir venir récupérer son portable.

À son arrivée, elle a été logiquement interrogée sur le contenu de la vidéo. La femme a expliqué que l’extrait lui avait été transmis par un ami de son fils qui réside actuellement aux États-Unis. Cet ami de son fils dit avoir également pris cette vidéo avec une autre amie… La propriétaire a été remise en liberté en attendant d’en savoir un peu plus.

La vidéo sera analysée

Le parquet a ordonné le placement sous scellé du téléphone pour les besoins d’une future enquête. La vidéo va être extraite pour être ensuite analysée afin de déterminer si le film mettait en scène un véritable meurtre ou s’il s’agissait d’un simulacre. L’amie du propriétaire à l’origine de l’envoi de la vidéo devra répondre prochainement aux questions des enquêteurs.