Coronavirus : les français prennent le confinement “trop à la légère” pour Emmanuel Macron

Coronavirus : les français prennent le confinement “trop à la légère” pour Emmanuel Macron

20/03/2020 Non Par Cinquième Pouvoir

Ce vendredi 20 mars, Emmanuel Macron tenait un Conseil de défense exceptionnel dans l’optique de faire le point sur l’expansion du Coronavirus en France. Face à l’irresponsabilité des Français qui ne respectent pas le confinement, le chef de l’État pourrait durcir les mesures et rallonger le confinement, initialement prévu pour deux semaines.

Rallonger la période de confinement

Initialement prévu pour 15 jours, le confinement en France risque-t-il d’être prolongé ? C’est en tout cas ce que demandent de nombreux professionnels de la santé et le sujet a du être abordé au cours du Conseil de défense organisé par Emmanuel Macron ce matin. De plus, les mesures de confinement pourraient devenir encore plus restrictives. En effet, les autorités estiment que les mesures de confinement sont insuffisamment respectées par les populations.

Lors de ce conseil de défense, le Président de la République et de son Premier Ministre, Édouard Philippe, seront accompagnés des principaux ministres concernés, à savoir Olivier Vérant, le ministre de la santé, Bruno Le Maire, le ministre de l’économie et des finances, Florence Pary, la ministre de l’intérieur ou encore Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur. La question centrale de cette réunion portera bien évidemment sur le confinement et son potentiel rallongement dans les heures qui viennent. La question d’un durcissement des mesures serait également à l’étude.

En effet, lors d’une visite à l’institut pasteur ce jeudi 19 mars, Emmanuel Macron a regretté que trop de Français ne prennent ces mesures “à la légère“. “Quand je vois que des gens continuent à aller au parc, à la plage ou à se ruer sur les marchés ouverts, c’est qu’ils n’ont pas compris les messages“, déplorait-il, insistant sur les abus de trop nombreuses qui ne respectaient pas les mesures de confinement et mettaient en danger la vie d’autrui. Il a d’ailleurs tenu à rappeler les règles de la vie en société, en rappelant à l’ordre les dissidents qui ne “veulent pas réaliser ou ne réalisent pas que c’est à la fois pour eux et pour protéger ses proches. Il faut qu’on responsabilise. Être citoyen, c’est ça“, a-t-il conclu.

Vers un durcissement des mesures face au Coronavirus

Du côté du monde médical, les acteurs qui sont en première ligne de la lutte contre la maladie appellent à un prolongement du confinement dans l’espoir d’endiguer la progression de l’épidémie dans le pays. Pour Geneviève Chêne, la directrice générale de l’agence sanitaire de Santé publique France, aller au-delà des deux semaines “sera très vraisemblablement nécessaire“. En effet, selon elle, il faudra encore attendre “2 à 4 semaines” pour observer les premiers effets du confinement.

De plus, l’Intersyndicale nationale des internes (INSI) a appelé à “cesser les demi-mesures et les discours équivoques” et espère un “confinement total et absolu de l’ensemble de la population“. Ils préviennent que “moins le confinement sera strictement appliqué, plus les réanimations seront saturées, plus nous devrons faire des choix” et espèrent une prise de conscience des dirigeants vis-à-vis de cette crise sanitaire qui touche aujourd’hui le pays.

Pour rappel, la France comptabilise aujourd’hui 372 décès causés par coronavirus et plus de 10 000 cas de contamination confirmés…