Au Royaume-Uni, des robots livrent de la nourriture à la population confinée

Au Royaume-Uni, des robots livrent de la nourriture à la population confinée

17/04/2020 Non Par Arnaud Lefebvre

La société technologique Starship Technologies a développé un service de livraison robotique à domicile destinée à la population confinée de Milton Keynes. Ce système pourrait être étendu à d¡autres endroits de la Grande-Bretagne, indique le quotidien The Guardian.

Les petites véhicules autonomes de cette start-up livrent les produits aux 200.000 habitants de cette ville du Buckinghamshire.

Starship Technologies

Fondée par deux co-fondateurs de Skype en 2014, Starship Technologies teste ses robots de la taille d’un cooler au sein d’espaces publics et de quartiers depuis maintenant cinq ans. Ces robots sont des petits véhicules blancs pourvus de six roues. Ils arpentent les trottoirs et se chargent de la livraison aux résidents et aux travailleurs des quartiers dans lesquels ils sont déployés et ce, sans recourir à un conducteur humain ou aux services d’un livreur.

Les opérations de Starship Technologies à Milton Keynes constituent le premier déploiement commercial de la société au Royaume-Uni. Elles ont débuté à la mi-mars lorsque le pays mettait en œuvre des mesures de distanciation sociale généralisées afin de lutter contre la propagation du coronavirus.

Pour avoir accès à ce service, les résidents de la ville téléchargent l’application de Starship Technologies qui leur permet de commander des repas cuits ainsi que des aliments vendus dans les supermarchés. La commande est ensuite chargée dans le réceptacle du robot qui s’occupe ensuite de l’acheminement des produits vers le destinataire.

“Le groupe démographique de ma circonscription est assez jeune et ils adorent cela. On a bien entendu constaté une hausse de l’utilisation de l’application au début car il s’agit d’une nouveauté. Mais maintenant cela fait déjà partie de la routine de la population”, a déclaré Sam Crooks, le maire de Milton Keynes. “Les personnes prennent au sérieux les recommandations de rester chez soi. Par conséquent, les livraisons via des robots constituent une solution idéale car la population peut commander et obtenir un produit sans avoir à sortir de chez elle.”

Les services de livraison conventionnels sous pression

Le lancement de l’offre de Starship Technologies à Milton Keyne intervient alors que les services de livraison conventionnels sont de plus en plus sollicités. Les livreurs de Royal Mail, opérateur postal britannique, se sont plaints qu’on leur demandait de risquer leur santé pour des livraisons qui ne sont fondamentalement pas essentielles. On assiste par ailleurs à une recrudescence du nombre de travailleurs de ce secteur en arrêt maladie.

En outre, les entreprises de livraison de la Gig Economy (économie des petits boulots) telles que Deliveroo subissent également des pressions. Dans ce secteur, les coureurs qui ne bénéficient d’aucune protection sociale craignent donc de devoir continuer à travailler même s’ils tombent malades.

Hausse de la demande

La firme de robotique a expliqué que la demande avait été élevée la semaine dernière. Par conséquent, elle prévoit de se développer davantage au Royaume-Uni et aux États-Unis.

“Des épiceries, des restaurants et d’autres sociétés de livraison nous ont contactés pour demander l’aide de nos robots. À ce jour, nos robots ont effectué plus de 100.000 livraisons autonomes”, a déclaré un porte-parole de l’entreprise.

“Nous faisons tout notre possible pour assurer la sécurité de nos clients et de nos employés. Tous les processus de désinfection de notre service ont été examinés par des experts et nous suivons leurs recommandations sur les procédures d’exploitation. Sans robots, il faut plus d’êtres humains au sein de la chaîne d’approvisionnement pour la livraison. Etant donné que les humains sont la principale source de transmission du virus, l’utilisation de robots réduit les risques.”