“Les humains déséquilibrent le budget énergétique de la Terre”

“Les humains déséquilibrent le budget énergétique de la Terre”

31/03/2021 Non Par Arnaud Lefebvre

Notre planète possède un budget énergétique. De cette manière, la Terre cherche constamment à équilibrer le flux d’énergie qui entre et qui sort du système terrestre.

Toutefois, les activités des êtres humains provoquent un déséquilibre et affectent le budget énergétique de la Terre, indique une étude de la Nasa. Par conséquent, cela provoque le réchauffement de notre planète.

Forçage radiatif

Pour pénétrer dans notre système terrestre, l’énergie radiative passe par la lumière du soleil. Une part de cette énergie est réfléchie par la surface de la Terre ou même par l’atmosphère, pour être ensuite renvoyée en direction de l’espace. Ce qu’il reste d’énergie est par la suite absorbé, ce qui provoque le réchauffement de la planète. Cette part d’énergie est émise par après sous forme d’énergie radiative thermique.

Ensuite, l’énergie se meut vers l’espace. Cependant, on assiste à la réabsorption d’une partie de l’énergie par les nuages et les gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère. Mais une partie de cette énergie peut tout de même être redirigée vers la Terre, ce qui provoquera un surcroit de réchauffement de la planète.

Durant l’ajout de plus de composants tels que les gaz à effet de serre, absorbant le rayonnement, ou durant l’élimination de ceux qui réfléchissent le rayonnement tels que les aérosols, on assiste à davantage de réabsorption d’énergie par la Terre. Ce mécanisme porte le nom de « forçage radiatif », mécanisme principal via lequel les activités humaines affectent le climat.

Selon Ryan Kramer, auteur principal du rapport et scientifique du Goddard Space Flight Center de la NASA, il s’agit de la première analyse du forçage radiatif total de la Terre réalisée via des observations mondiales. Ces observations prennent en compte pour la première les conséquences des gaz à effet de serre et des aérosols. Selon le scientifique, cette étude apporte la démonstration que les activités humaines modifient le budget énergétique de la Terre.

Projet CERES

Le projet « Clouds and the Earth’s Radiant Energy System » de la NASA, également dénommé CERES, se consacre à l’étude du flux de rayonnement à la cime de l’atmosphère terrestre. Depuis 1997, des satellites transportent une série d’instruments du CERES. Ces instruments servent à la mesure de la quantité d’énergie entrant et sortant du système terrestre, ce qui permet d’obtenir la variation nette globale du réchauffement. Lorsque l’on combine ces données à d’autres telles que les niveaux de chaleur des océans, on constate le déséquilibre énergétique de notre planète.

Pour la réalisation de cette étude et pour l’analyse de l’incidence humaine sur le changement énergétique, les chercheurs ont eu recours à une nouvelle méthode. Ils ont calculé le déséquilibre engendré par les variations de facteurs naturels. Ces éléments naturels peuvent être les niveaux de vapeur d’eau, la présence de nuages, les températures et l’albédo de surface (principalement la luminosité ou la réflectivité de la surface de la Terre). Les chercheurs ont ainsi réalisé le calcul du changement d’énergie provoqué par chacun des facteurs naturels. Ils ont par la suite procédé à la soustraction de ces valeurs du total. Le forçage radiatif est constitué de la part subsistante.

Les scientifiques ont conclu que les activités humaines avaient engendré une hausse du forçage radiatif sur notre planète de l’ordre de 0,5 Watts par m2 durant une période allant de 2003 à 2018.