Etats Unis : « Corrompu », « Ennemi du peuple » ; Donald Trump s’attaque à nouveau au New York Times

Donald Trump pronconçant un discours en juillet 2018

 

Sur Twitter, Donald Trump s’est encore attaqué au New York Times, après un article de ce dernier révélant les intrusions numériques américaines dans le réseau électrique russe. « Corrompu »,  « Ennemi du peuple », « ratés », voici quelques mots gentils à l’endroit des journalistes de ce quotidien.

La révélation qui a fâché Donald Trump

New York Times a encore mis en rogne Donald Trump après avoir publié une enquête révélant que les Etats-Unis menaient des cyberattaques contre la Russie. En effet, le quotidien très anti-Trump a écrit samedi que les Etats-Unis multiplient les intrusions numériques dans le réseau électrique russe. Ceci pour adresser un avertissement à Moscou, soupçonné de faire de même aux Etats-Unis, et pour préparer une éventuelle cyberattaque en cas de conflit majeur entre les deux pays.

Selon les responsables américains cités par le célèbre journal, Donald Trump n’a pas été mis au courant dans le détail de ces opérations. Le Pentagone et les services de renseignement auraient hésité à informer le président de la cyberattaque en cours contre la Russie « de crainte de sa réaction, et face à la possibilité qu’il les annule ou en discute avec des responsables étrangers, comme en 2017 lorsqu’il avait mentionné une opération sensible en Syrie devant le ministre russe des Affaires étrangères », a expliqué le New York Times.

Le New York Times, « Ennemi du peuple ! »

Après avoir eu connaissance de cet article, Donald Trump est entré dans une colère noire. Comme d’habitude, c’est sur Twitter qu’il a mis en pièces le New York Times. Il écrit : « Croyez-vous que ces ratés de New York Times viennent de raconter que les États-Unis multiplient les cyberattaques en Russie ? Ceci est un acte virtuel de trahison de la part d’un grand papier qui recherchait si désespérément une histoire, n’importe quelle histoire, même si elle était mauvaise pour notre pays ». Toujours plus furieux, il fait cet autre tweet : « Aussi, c’est pas vrai! Tout peut arriver aujourd’hui avec nos nouveaux médias corrompus. Ils feront ou diront tout ce qui prendra, sans même penser aux conséquences! Ce sont de vrais lâches et sans aucun doute, L’ENNEMI DU PEUPLE! ».